« Christian Bergeon, mon père, était agriculteur, comme son père, son grand-père et son arrière-grand-père. Mon père était agriculteur et il en est mort. Il s’est suicidé, et il n’est pas le seul. » Edouard BERGEON

l'assoc'active vous propose Samedi 7 Juin à 20h30 salle polyvalente le film: " Les fils de la terre " d'Edouard BERGEON.

Le père d'Édouard Bergeon, Christian, était agriculteur. Accablé de dettes, menacé de dépôt de bilan, épuisé physiquement et moralement, il a fini par craquer et s'est donné la mort en 1999.
Quinze ans plus tard, Edouard Bergeon, devenu journaliste-reporter, rencontre Sébastien, trente-huit ans. Il est éleveur dans le Lot. Suite à la chute des prix du lait et de la viande, il est endetté à hauteur de 500 000 euros et ne peut plus payer, ni les banques ni les fournisseurs. Sébastien travaille à perte quinze heures par jour, sans jamais prendre de vacances. Son épouse Céline, enceinte, a du mal à vivre cette situation. Sébastien doit de plus affronter le regard de son père, soixante-deux ans, qui lui a cédé l'exploitation depuis une dizaine d'années mais qui continue à l'aider même s'il est officiellement à la retraite. La cohabitation est rude.

 

 
Durant plus d'un an, Edouard Bergeon a filmé le combat quotidien de Sébastien et de sa famille, leurs espoirs et leurs déceptions.

 


Héritiers d'une histoire pétrie de traditions, autrefois au cœur de nos sociétés, les paysans sont aujourd'hui relégués à la marge. Chaque année, on estime le nombre de suicides entre 400 et 800, ce qui en fait l'une des professions les plus touchés par ce fléau. 

 

Ce film leur rend hommage en pointant toutes les difficultés de ce monde en perdition : la solitude, l'isolement, l’incompréhension de l'entourage, les problèmes de transmissions et de générations…

 


Nombreuses sélections, mentions et prix en 2012

fils de la terre